#sumpont2018

26.-28. Oktober 2018:
Msgr. Kozon, Bischof von Kopenhagen
In Rom mit dem Volk Summorum Pontificum

#sumpont2018 Rom wallfahrtNach dem Erfolg der Feierlichkeiten zum zehnten Geburtstag des Motu proprio Summorum Pontificum Papst Benedikts XVI., freut sich das Cœtus Internationalis Summorum Pontificum (CISP) , allen Pilgern mitteilen zu können, dass Bischof Czeslaw Kozon, Bischof von Kopenhagen, sie 2018 ad Petri Sedem führen wird.

Im Jahr 2018 wird die siebte internationale Pilgerreise des Volkes von Summorum Pontificum an seinem Lieblingsdatum, dem Christkönigwochenende, nach Rom zurückkehren, um von Freitag, dem 26., bis Sonntag, dem 28. Oktober, Liturgien in der außerordentlichen Form zu zelebrieren.

Anlässlich der Zusage Bischof Kozons, appelliert das CISP an alle Priester und Gläubigen aus Nordeuropa, sich ihm anzuschließen und an dieser Pilgerreise teilzunehmen. Aus diesem Grund wird die offizielle Sprache der Wallfahrt, neben Italienisch und Englisch, Deutsch sein.

Der CISP dankt Seiner Exzellenz für seine Bereitschaft und versichert ihm leidenschaftliche Gebete für sein Apostolat in Dänemark.

Facebook / Twitter

SUMMORUM PONTIFICUM 2017

Exceptionnellement, le pèlerinage se tiendra du jeudi 14 au dimanche 17 septembre 2017.
>>> Lire le communiqué officiel.

Eccezionalmente, il pellegrinaggio 2017 si terrà dal giovedì 14 alla domenica 17 settembre!
>>> Leggere il comunicato ufficiale.

Ausnahmsweise wird die Wallfahrt vom Donnerstag, 14., bis Sonntag, 17. September 2017, stattfinden!
>>> Lesen Sie die Pressemitteilung.

Excepcionalmente, la peregrinación se llevará a cabo desde el jueves 14 hasta el domingo, 17 de de septiembre de, de 2017.
>>> Lea el comunicado oficial.

Wyjątkowo, pielgrzymka odbędzie się od czwartku 14 do niedzieli, 17 września 2017 roku.
>>> Przeczytaj informację prasową.

Excepcionalmente, a peregrinação terá lugar de quinta-feira 14 a domingo 17 de setembro, 2017!
>>> Leia o comunicado de imprensa oficial.

Il cardinale Levada con noi in San Pietro

Polski / Português / Deutsch

14 settembre 2016, nella festa dell’Esaltazione della Santa Croce

#sumpont2016Nel 9° anniversario dell’entrata in vigore del motu proprio Summorum Pontificum di Papa Benedetto XVI, siamo felici di annunziare la partecipazione del cardinale William Levada, Prefetto emerito della Congregazione per la Dottrina della Fede, al quinto pellegrinaggio del popolo Summorum Pontificum a Roma.

Sua Eminenza ha, infatti, accettato di tenere l’omelia in occasione della S. Messa sabato 29 ottobre, nella basilica di San Pietro a Roma. Sarà una grande gioia e un vero onore veder riuniti in una stessa celebrazione il cardinale Levada, arcivescovo di Portland dal 1986 al 1995, e il suo attuale successore, mons. Alexander Sample, che celebrerà la S. Messa e guiderà i nostri passi per l’intero pellegrinaggio.

Ricordiamo che, come Presidente della Pontifica Commissione Ecclesia Dei, fu il cardinale Levada ad emanare l’istruzione Universae Ecclesiae che conferma e precisa le condizioni di applicazione del motu proprio di Benedetto XVI.

***
Nota bene: nonostante la chiusura della basilica di San Benedetto a seguito del terremoto dello scorso 24 agosto, la giornata di apertura del pellegrinaggio si svolgerà comunque a Norcia, come previsto, giovedì 28 ottobre 2016. Sabato prossimo, il 17 settembre, il nostro segretario generale si recherà sul posto per un sopralluogo e decidere insieme ai Monaci eventuali aggiustamenti al programma, dei quali daremo tempestiva comunicazione.

Nursie attend le Populus Summorum Pontificum

À l’occasion de la fête de saint Benoît, patron de l’Europe, dom Cassian Folsom a répondu à quelques questions sur la venue à Nursie du pèlerinage Populus Summorum Pontificum pour l’ouverture de sa cinquième édition (27-30 octobre 2016).

norciapiazza
Pour participer à la journée d’ouverture du pèlerinage Summorum Pontificum à Nursie, un AR en bus depuis Rome, comprenant l’hébergement et un dîner avec Mgr Sample et l’abbé Barthe, aumônier du pèlerinage, est organisé par l’agence Via Sacra. Les détails sont à consulter sur la page consacrée par l’agence à notre pèlerinage.


Révérend Père, fin octobre, le cinquième pèlerinage international du peuple Summorum Pontificum commencera son itinéraire vers le tombeau de Pierre à Nursie : comment votre communauté se prépare-t-elle à cet événement ?
Nous sommes très heureux d’accueillir ce cinquième pèlerinage international Populus Summorum Pontificum. Il est bon pour chacun de nous de revenir aux sources de notre foi et la prière aux tombeaux des saints est un bon moyen de le faire. Comme le peuple Summorum Pontificum, notre communauté monastique, en outre, a été inspirée par le motu proprio de Benoît XVI. Nous rendons grâces à Dieu de pouvoir Lui offrir chaque jour notre messe conventuelle dans la forme extraordinaire du rite romain. Pour ces motifs, notre monastère, qui se dresse sur le lieu de naissance de saint Benoît et de sainte Scholastique, est une destination logique pour un tel pèlerinage. Nous sommes honorés que les organisateurs aient choisi de venir à Nursie.

Ce pèlerinage sera guidé par Mgr Alexander Sample, archevêque de Portland dans l’Oregon : est-ce important que les pasteurs diocésains célèbrent in utroque usu comme vous le faites à Nursie ?
Alors que notre messe conventuelle est célébrée dans la forme extraordinaire, nous célébrons aussi la forme ordinaire dans la paroisse locale et pour les groupes de pèlerins qui le demandent. En 2009, la Commission Ecclesia Dei nous a confiés l’apostolat particulier de célébrer l’Eucharistie in utroque usu – dans l’une comme l’autre forme du rite romain – afin d’être un signe d’unité en ces temps de division trop fréquente. Dans certains pays, il est naturel pour de nombreuses paroisses d’offrir les deux formes du rite romain chaque dimanche. Je suis toujours édifié quand je visite de telles paroisses et j’admire les évêques qui n’hésitent pas à promouvoir la richesse de notre tradition liturgique.

L’Europe se trouve dans une situation toujours plus difficile depuis que ses dirigeants ont choisi de renier ses racines chrétiennes : pourquoi est-il si important de prier saint Benoît aujourd’hui ?
En effet, de nombreux dirigeants européens refusent de reconnaître les racines chrétiennes de ce continent. Cette attitude est le résultat d’une prise de position idéologique qui fait fi de toute observation objective de la culture et de l’histoire européennes. Saint Benoît est souvent admiré, y compris par les laïcistes, pour sa contribution à la civilisation occidentale. Mais la contribution culturelle du monachisme n’est qu’un produit dérivé de sa nature profonde. L’objet premier du monachisme, c’est la louange de Dieu et la vraie devise de saint Benoît n’est pas ora et labora mais « ne rien préférer à l’amour de Dieu ». Nous devons demander à saint Benoît une double ration de cet esprit !